Communication multimédia, sous-titrage et doublage

sottotitolaggio e doppiaggio

Au cours de l’année écoulée, la communication multimédia a enregistré une formidable croissance à l’échelle mondiale. Depuis 2020, vous avez certainement eu vous aussi fréquement recours aux appels vidéo pour communiquer avec vos collègues de travail ou rester en contact avec vos proches et vos amis. 

Vu l’impossibilité de participer à des salons, d’organiser des réunions ou des événements en présentiel, votre entreprise a sans doute elle aussi choisi de développer l’utilisation de vidéos institutionnelles, promotionnelles, tutoriels, vidéos de manuels et autres types de contenus multimédias pour promouvoir ses produits ou services et rester en contact avec ses clients au niveau national et international. Car, au-delà de la simple nécessité, il s’agit là de moyens de communication d’une efficacité redoutable si nous savons pleinement en tirer parti : l’image associée à la voix renforce la relation avec l’interlocuteur, crée de la proximité et intensifie le message. 

Cette minisérie de 3 épisodes sur la communication multimédia, le sous-titrage et le doublage a pour objectif de répondre aux questions les plus fréquentes pour vous permettre de : 

  • Créer les bons contenus multimédias pour votre entreprise
  • Localiser efficacement vos contenus, en choisissant entre sous-titrage et doublage 
  • Concevoir vos contenus de façon ciblée pour le sous-titrage ou le doublage 
  • Maîtriser les coûts et optimiser le budget alloué. 

Prêt ? Allons-y ! 

Savez-vous pourquoi la communication multimédia est particulièrement efficace ? 

La communication qui combine des images dynamiques et du son, par opposition au mot écrit ou à l’image statique, est plus engageante sur le plan émotionnel et donc plus persuasive. En outre, sa perception plus immédiate optimise le temps de communication : nous avons de moins en moins de temps et devons donner et recevoir des informations de manière extrêmement rapide et efficace. Les vidéos sont un outil puissant pour accroître la visibilité de l’entreprise et la curiosité du spectateur ou de l’interlocuteur, qui sera ensuite amené, par exemple, à visiter le site institutionnel.

Quels types de contenus multimédias pouvez-vous créer ? 

Beaucoup, à n’en pas douter ! Certains existent depuis longtemps et vous les avez peut-être déjà utilisés, d’autres ont incontestablement le vent en poupe ces derniers temps : 

  • Vidéos de communication d’entreprise (rapports financiers périodiques, interviews vidéo, communiqués de motivation, études de cas, vidéos d’information spécifique destinée au personnel, aux clients, au public) 
  • Vidéos de marketing (spots publicitaires, catalogues vidéo, vidéos explicatives pour la présentation de produits et/ou de services, vidéos d’expérience client, visites d’usine ou de showroom) 
  • Tutoriels (manuels vidéo, cours de formation technique, support après-vente, vidéos de questions-réponses, webinaires) 
  • Vidéo et audio avec fonction d’accessibilité pour les sourds/malentendants et les aveugles/malvoyants, respectivement. 

Chacun de ces contenus peut être véhiculé de manière optimale dans une autre langue en opérant un choix éclairé entre sous-titrage et doublage en fonction de l’objectif de communication, du public cible et du contexte de diffusion de votre vidéo. 

Ainsi donc, comment choisir entre sous-titrage et doublage pour les versions en langue étrangère ? 

Ce choix dépend de plusieurs facteurs.  Le sous-titrage est généralement conseillé si : 

  • vous avez un budget restreint ; 
  • vous devez assurer l’accessibilité aux malentendants ; 
  • vous devez diffuser la vidéo dans des contextes où le son doit être coupé ou réduit au minimum (dans une salle d’exposition ou un hall de réception où l’audio en continu pourrait déranger le personnel ou les visiteurs) ou dans des cadres bruyants (salons professionnels). 

Par ailleurs, le sous-titrage convient parfaitement à des vidéos avec du texte à l’écran et des éléments graphiques absents ou simples qui ne font pas concurrence aux sous-titres pour capter l’attention du spectateur. 

Le doublage sera en revanche le meilleur choix : 

  • pour les vidéos de marketing, comme les spots publicitaires ou les présentations de produit, où vous souhaitez communiquer non seulement des contenus, mais aussi des émotions. Le doublage permet à l’utilisateur de profiter pleinement des images et des sons, sans être distrait par la lecture des sous-titres ;
  • si la vidéo est longue, dans la mesure où il évite la « fatigue » d’un déplacement constant du regard de l’image au sous-titre pendant une longue période ;
  • si la vidéo contient, en même temps que l’audio, beaucoup de graphiques et de texte à traduire (par exemple les diapositives d’une présentation PowerPoint).   

Une fois que vous aurez choisi le doublage, plusieurs modalités s’offrent à vous, chacune avec ses avantages et caractéristiques qui la rendent plus ou moins bien adaptée au type de contenu : voix off/voice-over, oversound, doublage « cinématographique ». Mais nous en reparlerons plus avant.

Nous avons piqué votre curiosité ? 

Continuez à nous suivre, dans le prochain épisode nous développerons les caractéristiques du sous-titrage et nous aborderons les thèmes suivants de : 

– Comment concevoir les contenus de façon ciblée pour l’insertion des sous-titres 

– Comment maîtriser les coûts et optimiser le budget alloué 

Vous souhaitez en savoir plus ?

Contactez-nous : nous saurons vous conseiller !

 

Communication multimédia, sous-titrage et doublage ultima modifica: 2021-07-06T11:21:51+02:00 da interlanguage.it