Russe (RU)

Lingua russa

Language family: SLAVE

Alphabet: CYRILLIQUE

russe

Le russe est une langue indo-européenne appartenant à la souche slave orientale, comme l’ukrainien et le biélorusse. C’est la langue maternelle de la majorité de la population en  Russie,  et celle d’une partie de la population dans de nombreux pays de l’ex-Union soviétique. On estime que le russe est la langue maternelle de 170 millions de personnes, et la seconde langue de 120 millions de locuteurs. C’est l’une des langues les plus parlées au monde.

La langue russe occupe un rôle de premier plan dans des pays comme la Lettonie, l’Estonie, la Pologne et la Bulgarie. C’est en outre l’une des six langues officielles des Nations unies.

À l’instar de presque toutes les langues slaves, le russe possède un nombre très limité de voyelles (5 seulement). En revanche, le système consonantique est très riche, puisque presque chaque consonne existe en paire, avec une compagne « palatalisée ». La palatalisation est un phénomène propre aux langues slaves, même s’il existe à différents degrés dans toutes les autres langues. Une consonne palatalisée s’obtient en relevant la langue vers le palais en la prononçant.

Aujourd’hui, la Fédération de Russie a adopté l’alphabet cyrillique moderne, formé de 33 lettres. 

Du point de vue morphologique, la différence majeure entre le russe et les langues germaniques et néo-latines est plutôt évidente, le russe comportant six cas : le nominatif, le génitif, le datif, l’instrumental, l’accusatif et le prépositionnel. Un septième cas, le vocatif, n’est toutefois que très rarement utilisé. Par ailleurs, le nom possède trois genres : le masculin, le féminin et le neutre.

Une des autres particularités du russe concerne son système verbal : un verbe se conjugue seulement en deux modes, l’indicatif et l’impératif, et uniquement en trois temps, le passé, le présent et le futur. Il existe une forme conditionnelle, mais elle ne constitue pas, à strictement parler, une forme verbale en soi. Le système verbal peut ainsi sembler très simple et dépouillé, mais il recourt à l’aspect pour se différencier. Il existe l’aspect imperfectif et l’aspect perfectif : le premier qualifie une action non encore terminée, qui perdure ou se répète, le deuxième indique au contraire une action terminée, non répétée dans le temps dans lequel le verbe s’exprime (passé et futur, le présent ne pouvant être perceptif.)

Du point de vue phonétique, l’une des principales difficultés de cette langue réside dans le fait que l’accent est libre, aucune règle n’en régit la position. L’accent tombe à l’intérieur d’un mot, à différents endroits, lorsque celui-ci est décliné dans ses différents cas, ou lorsque le nombre varie.

L’ordre totalement libre de ses composants est l’une des caractéristique syntaxique propre au russe. Bien que la forme utilisée soit principalement sujet–verbe–objet, il est souvent modifié en fonction de l’emphase que l’on veut donner à différentes parties de la phrase. Ceci s’explique par la présence des cas, qui rend l’ordre des mots totalement inutile pour établir leur fonction à l’intérieur de la proposition.

Russe (RU) ultima modifica: 2016-03-05T08:00:13+02:00 da interlanguage.it