Hébreu (HE)

Lingua ebraica

Language family: SÉMITIQUE

Alphabet: HÉBREUX

hébreu

Fondamentalement, on entend par langue hébraïque soit l’hébreu biblique ou classique, soit l’hébreu moderne, qui est la langue officielle de l’État d’Israël et compte environ 7 millions de locuteurs. Il s’agit de la même langue, même s’il existe d’importantes différences. C’est une langue sémitique, semblable en ce sens à l’arabe.

À l’origine, la langue hébraïque était celle des Hébreux lorsque ils vivaient encore majoritairement au Moyen-Orient. Il y a environ 2 300 ans, l’hébreu tomba en désuétude comme langue parlée, et fut remplacé par l’araméen.

Au cours des siècles suivants, les juifs de la diaspora continuèrent à utiliser cette langue, mais uniquement pour les cérémonies religieuses. Dans la vie de tous les jours, les juifs s’exprimaient dans les langues locales ou dans d’autres langues hébraïques comme le yiddish ou le ladin, souvent écrites avec l’alphabet hébreu.

Après la naissance du sionisme, plusieurs voix s’élevèrent pour prôner la reprise de l’hébreu comme langue quotidienne des juifs qui immigraient en Palestine. Eliézer Ben Yehouda, un juif lituanien qui émigra en Palestine en 1881, fut le linguiste qui mit en pratique cette renaissance. Il forgea de nouveaux mots pour les concepts liés à la vie moderne, qui n’existaient pas dans l’hébreu classique.

Au départ, les juifs orthodoxes n’acceptèrent pas l’idée d’utiliser la « langue sainte » hébraïque dans la vie quotidienne. Aujourd’hui encore, en Israël, quelques uns de ces groupes continuent à utiliser leyiddish pour la vie de tous les jours.

Cela dit, malgré quelques résistances, l’hébreu fut rapidement adopté par les immigrants juifs. En 1948, il devint, avec l’arabe, la langue officielle d’Israël.

De nos jours, l’hébreu est une langue utilisée dans tous les domaines de la vie, y compris la science, tout en préservant ses liens avec l’hébreu classique. Outre cette matrice, des influences issues du yiddish, de l’ arabe, du russe et de l’anglais sont venues converger au sein de la langue.

Les communautés juives de la diaspora continuent à parler d’autres langues, mais les juifs qui viennent habiter en Israël doivent l’apprendre pour pouvoir s’intégrer.

À l’instar de l’alphabet arabe, l’alphabet hébreu n’exprime pas les voyelles, si ce n’est au moyen de petits signes placés au-dessus ou au-dessous des mots, et qui ne sont de toute façon pratiquement pas utilisés. La vocalisation est toutefois importante pour le sens.

Les mots sont constitués par une racine, généralement de trois lettres, qui se modifie par des préfixes, des suffixes, des insertions et des variations vocaliques, prenant ainsi des sens différents.

Les verbes s’expriment sous sept formes, qui modifient généralement le sens. À l’indicatif, il y a un temps présent, de type participial, un passé, un futur et un impératif. Les temps composés n’existent pas.

Il existe une distinction entre le masculin et le féminin dans la forme participiale du présent, et dans certaines formes du passé et du futur.

Comme dans les langues néo-latines modernes, il existe une déclinaison du nom uniquement pour le nombre et le genre. Outre le singulier et le pluriel, de nombreux mots admettent une forme duelle.

L’hébreu s’écrit et se lit de droite à gauche

FAQ

Un fichier Word en hébreu peut-il se lire indifféremment sur plateforme Macintosh et Windows ?

Il peut se lire sur Word Office dans les versions les plus récentes sur Windows comme sur Mac. Les deux plateformes peuvent prendre en charge le texte bidirectionnel après avoir installé la langue correspondante dans le système d’exploitation.

Existe-t-il une différence en hébreu entre majuscules et minuscules ?

Non, les majuscules n’existent pas. Si les majuscules sont utilisées pour marquer un mot par rapport au reste du texte, d’autres formes peuvent être employées pour faire ressortir des mots, comme les guillemets ou les caractères gras.

Utilise-t-on l’italique et le gras en hébreu ?

Normalement, l’italique n’est pas utilisé, mais, par affinité avec la mise en page en alphabet latin, on peut appliquer le style dans le programme d’écriture si la police le prend en charge.

L’hébreu s’écrit-il uniquement de droite à gauche, ou bien existe-t-il d’autres sens ?

L’hébreu est une langue bidirectionnelle : les mots s’écrivent et se lisent uniquement de droite à gauche. Pour autant, si des mots en alphabet latin, ou des chiffres, sont insérés dans le corps du texte, ils sont normalement placés de gauche à droite.

Comment écrit-on les chiffres en hébreu ?

L’hébreu utilise les chiffres arabes, qui s’écrivent de gauche à droite. Mais si le chiffre est suivi par exemple du symbole ° des degrés centigrades, ce symbole doit alors se placer à gauche du chiffre.

En hébreu, y-a-t-il des règles pour la coupure des syllabes ?

Oui, comme pour les langues occidentales, la syllabation des textes hébreux est possible.

Lorsqu’on traduit vers l’hébreu, faut-il translittérer les noms propres et les sigles ?

Dans de nombreux cas, il est préférable de translittérer les noms propres (p.ex. les noms de personnes) en hébreu, c’est-à-dire, reproduire le son du nom dans sa langue originale en utilisant les caractères de l’alphabet le plus adapté. Dans d’autres cas, par exemple pour les sigles ou les noms de marques commerciales, il est préférable de les laisser tels quels.

Hébreu (HE) ultima modifica: 2015-08-05T08:00:27+02:00 da interlanguage.it