Brexit : quel avenir pour la langue anglaise ?

Avec le référendum du 23 juin dernier, pour la première fois dans l’histoire, un pays membre a choisi de quitter l’Union européenne. Un défi sans précédent, qui pourrait avoir des répercussions sur la prédominance de la langue anglaise au sein de l’UE.

Après la sortie de la Grande-Bretagne de l’UE (Brexit), la question se pose désormais des conséquences économiques et politiques de cette décision. On prévoit en effet un déplacement de l’axe financier de Londres à Paris ou à Francfort. Pluisieurs multinationales on d’ores et déjà annoncé un possible transfert de leur quartier général de la City vers une autre capitale européenne.

Mais les discussions portent également sur l’avenir de la langue anglaise.

L’utilisation pratiquement généralisée de l’anglais au sein des institutions européennes s’est traduite par d’innombrables avantages. Il n’est que de penser comment ce choix a facilité les relations avec les États-Unis, l’Australie et presque tout le reste de la planète en cette ère de mondialisation. L’anglais est devenu la langue la plus étudiée dans les écoles, supplantant le français, qui occupait cette place juste après la guerre et que l’on apprécie encore dans les milieux diplomatiques.

51,5 % des citoyens de l’Union européenne parlent anglais comme première ou deuxième langue, contre 32 % pour l’allemand et 26 % pour le français, lui conférant de facto le rôle de de langue de l’UE. Toutefois, à ce jour, l’anglais se retrouve co-idiome de seulement deux pays de l’UE, par ailleurs peu importants en termes démographiques : l’Irlande (4,6 millions d’habitants) et Malte (moins de 500 000 habitants).

Beaucoup s’interrogent sur les développements de cette situation, et sur ses conséquences. Le débat est ouvert et fait rage.

Pour ce qui est du marché des traductions et des localisations, selon certaines prévisions, on assistera à un redéploiement de la prédominance de l’anglais en faveur d’autres langues européennes. Il faudra donc s’attendre à de possibles changements par rapport aux tendances des dernières années, mais aussi à de nouvelles opportunités qu’il faudra savoir saisir. Pour notre part, nous sommes prêts !

Brexit : quel avenir pour la langue anglaise ? ultima modifica: 2016-11-11T17:05:49+00:00 da interlanguage.it